C’est le jour J, le jour du rendez-vous avec votre banquier pour obtenir un crédit immobilier. L’objectif de tous les acheteurs? Négociez avec succès le tarif le plus bas et payez la mensualité la plus basse possible. Un rêve pas loin de se réaliser pour ceux qui savent s’exhiber devant leur banquier.

Le CDI, Saint Graal absolu

C’est LA case à cocher si vous souhaitez obtenir un crédit immobilier. Et cela, même en couple. Car ce que l’établissement auquel vous allez vous adresser recherche avant tout la régularité des revenus. Cependant, pas de panique si vous n’avez pas encore obtenu le contrat sacré. Si vous pouvez justifier d’au moins 3 ans de salaires réguliers, que ce soit sur des contrats à durée déterminée ou temporaires, alors vous serez en sécurité.

Il est également essentiel de choisir la bonne banque en fonction de la politique que vous poursuivez. Il n’est pas nécessaire, par exemple, d’aller chez HSBC si vous n’avez pas les revenus qui l’accompagnent. Le patron d’une petite entreprise ira à la Banque Populaire, habituée à ce type de dossier. Enfin, s’il s’agit de votre premier achat et que vous êtes jeune (moins de 35 ans), les mutuelles et la Banque Postale proposent souvent des frais de dossier dans le cas d’un crédit immobilier.

Nettoyez vos comptes en amont

Avant le rendez-vous fatal, veillez à éviter les découverts et autres crédits renouvelables. Les reçus de compte seront examinés. Plus ils paraissent sérieux, plus vous passerez pour un client pas cher et fiable. Venir avec un apport (environ 10% du prix du bien) est une garantie supplémentaire de votre sérieux pour le banquier, qui peut alors vous accorder un niveau de taux inférieur. Enfin, bannissez les cartes de crédit émises par les grandes marques qui vous donnent l’image d’un consommateur infatigable plutôt que d’une personne capable d’économiser.

Négocier en inversant le rapport de force

Le crédit immobilier est souvent, pour les banques, le premier contact fort qu’elles peuvent établir avec leurs clients. Il est important de noter ces informations. Si vous envisagez de rester dans l’établissement où vous contractez votre crédit immobilier, pourquoi ne pas rapatrier votre assurance ou celle de vos enfants? Pour signer les contrats dont vous avez besoin avec votre banque? Par conséquent, ces derniers seront généralement plus que disposés à baisser un peu plus le niveau du taux.

Dernier point essentiel : l’assurance débiteur. Si aujourd’hui la plupart des banques ont revu leur contrat d’assurance débiteur à la baisse, il n’est pas interdit d’opter pour la délégation et d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte. Car le coût de cette assurance peut représenter jusqu’à 30% du montant total de votre crédit. L’assurance débiteur peut être négociée chaque année, à la date anniversaire du contrat. Vous devrez revoir votre banquier, deux mois avant cette date, lettre recommandée avec accusé de réception mentionnant votre volonté de changer d’assureur. Le prestataire que vous proposez doit assurer des niveaux de protection au moins égaux à ceux établis par votre banque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici